François Hollande annonce la fin de Sangaris

Le président François Hollande a été accueilli à l’aéroport de Bangui Mpoko par son homologue centrafricain Faustin Archange Touadéra nouveau président élu démocratiquement

Les deux personnalités ont eu un long tête-à-tête au palais présidentiel avant de prononcer des discours.

Ce troisième déplacement en Centrafrique de François Hollande a été une véritable course contre la montre.

François Hollande et Faustin Archange Touadéra à Bangui
François Hollande et Faustin Archange Touadéra à Bangui

De l’Aéroport de Bangui M’Poko où il a atterri, François Hollande a été conduit au ‘’palais de la renaissance’’ où il s’est entretenu près d’une heure de temps avec son homologue centrafricain, Archange Touadera.

S’adressant à la nation, le président centrafricain qui a été le premier à prendre la parole, a réitéré ses priorités dans le cadre de cette nouvelle coopération : le DDRR et la sécurisation de l’ensemble du territoire national.

Prenant à son tour la parole, François Hollande a d’abord salué l’élection réussie de Faustin Touadera à la tête de la Centrafrique.

« Je reviens aujourd’hui alors que l’élection est réussie et, la stabilité retrouvée »

A-t-il déclaré avant d’annoncer la fin de l’opération Sangaris, expliquant que c’est cela le sens de sa visite en terre centrafricaine.

M. Hollande a toutefois rassuré : « La France est et sera toujours là, aux côtés des Centrafricains à travers la mission de l’ONU, la MINUSCA et la mission européenne EUTM » car, dit-il, « la Centrafrique doit retrouver la totalité de la sécurité sur son territoire ».

François Hollande a aussi témoigné sa solidarité aux quatre soldats français morts en Centrafrique dans le cadre de l’opération ‘’Sangaris’’, ainsi qu’à la jeune journaliste française Camille Lepage, tuée le 12 mai 2014 dans l’ouest de la RCA.

Evoquant l’affaire des allégations de viols qui pèsent sur les soldats français, M. Hollande a martelé que « la Justice doit aussi établir la vérité si cela venait à s’avérer ».

Un décret signé de Faustin Archange Touadera a élevé François Hollande à titre exceptionnel dans l’Ordre national de la reconnaissance centrafricaine à la dignité de Grand- Croix.

François Hollande a pris un bain de foule au quartier musulman de PK5 pendant quelques minutes avant de rencontrer la force Sangaris à la Base M’Poko, dernière étape de cette courte visite de quatre heures de temps en Centrafrique et qui le conduit au Nigéria pour un sommet consacré à la sécurité, ce samedi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here