Grand prix cycliste

Le grand prix « de la course de la paix, la réconciliation et de l’unité nationale » est remporté ce dimanche dans la catégorie filles par Maïdida Fadimata et chez les messieurs par Lopez Toïma

Le coup d’envoi de cette compétition a été donné à 8h 27mn par le ministre en charge du développement des Sports, Sylvère Ngorso accompagné du président de cette fédération, Christ Noël Yarafa.

La compétition a mobilisé tous les grands cyclistes centrafricains des deux sexes. L’occasion a permis à Maïdida Fadimata de battre son propre record sur la distance de 111 Kms. La jeune fille, qui a moins de 20 ans, a couru en 2h 16min alors qu’elle avait pédalé en 2h 33mn sur cette même distance toujours à Bangui.

grand-prix-cycliste-bangui

« Je me suis beaucoup entraînée. J’ai fait Boali (95 Km) et Damara (80 Km) en aller-retour. A cela s’ajoute la compétition à laquelle j’ai pris part au Maroc », a expliqué Maïdida Fadimata. Elle a promis de ramener une médaille au pays lors de son prochain voyage en Allemagne.

Le vainqueur dans la catégorie Hommes, Lopez Toïma dit devoir sa victoire à la collaboration de ses co-équipiers. « La course a été difficile parce qu’elle est ouverte et tout est permis. Malgré tout, mes co-équipiers du club Vélo Dynamique et moi avons été vigilants. Et vers la fin, j’ai pu montrer que le champion reste champion », a-t-il indiqué.

Le moment fort de l’événement a été le premier passage des cyclistes sur l’avenue Koudoukou – rond-point 4e arrondissement. Le ministre du Développement des sports, Sylvère Ngorso, le président du CNOSCA, Gilles Gilbert Grésenguet, et les autres invités de marque ont accompagné les cyclistes. Le résultat a été sans surprise. Les champions habituels n’ont pas failli.

L’arrivée de la course n’a rien à envier des grandes compétitions, pas de peloton, tous étaient à la chaîne, pas d’échappée. La course a été spectaculaire sous l’ovation de l’assistance.

Le bémol de cette partie, c’est le manque de vélo adéquat pour les cyclistes. Plus d’une vingtaine au départ,  seulement huit (8) sont accueillis à l’arrivée. Les autres ont du abandonner pour divers problèmes entre autres crevaison ou panne technique.
Avec Ndeke Luka

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here